Méditation du mercredi (6)

Grâce à Internet, il devient plus aisé pour les Chinois de débuter une carrière littéraire. Un des genres populaires, étudié par Yang Tang, mélange la romance et le voyage à travers le temps :

Web-based time-travel romance novels follow simial tropes. As time-travel fans concluded, time travelers often switch souls or bodies with ancient people, or are reborn in an ancient society. There is no need of time machine or time tunnel, which is to say, anything sci-fi. People travel backwards through time simply via the possession of antiques, presence at historical places of interest, encounter of life-treatening accidents, or by the help of the supernatural, suicidal behaviors or hallucination. They will travel because of anything inexplicable : a look into the mirror, a neeze or a hiccup. Sometimes characters travel backwards simply by thinking, « I want to go back. »

Source : TANG, Yang. « Between Fantasy and Reality: Time-Travel Romance and Media Fandom in Chinese Cyberspace ». Mémoire de maîtrise, Simon Fraser University, 2014, p. 15.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s