Projet écriture 2017 : bilan du mois de janvier

Voilà plus d’un mois que notre projet secret est commencé. Il est temps de faire un bilan pour le mois de janvier.

Lorsque mon amie Emma et moi avions débuté notre projet d’ebook en décembre, nous nous sommes entendues pour traiter notre sujet par ordre thématique plutôt que par ordre chronologique. Cela permettra entre autres à nos lecteurs de lire notre livre dans l’ordre souhaité, selon leurs envies. Après recherches préliminaires, nous avons estimé que nous aurions environ douze chapitres à écrire. Bien sûr, d’autres chapitres pourraient être ajoutés si nous effectuons de nouvelles découvertes au cours de nos recherches.

Lorsqu’il s’agit de recherches, toutes les sources sont envisagées : les médias (télévision, radio, journaux), les publications universitaires (articles, mémoires, thèses), les livres, Internet (sites, blogues, podcasts)… Cependant, je crois que notre source la plus importante sera le témoignage de nos interviewés. Pour l’instant, je n’ai interviewé que trois personnes, mais j’ai noté une trentaine de noms dans mon carnet de recherche.

Pour revenir aux entrevues, tout s’est très bien passé… à l’exception de ma première entrevue, qui se déroulait sur Skype et qui a été interrompue par un « crash » du logiciel. Bien qu’il soit agréable de discuter avec une personne via une webcam, j’ai par la suite préféré le courriel. Les réseaux sociaux pourraient également être à envisager. Par exemple, avec  la messagerie privée de Facebook, il est possible de se baser sur la réponse d’un interviewé pour le relancer, lui demander immédiatement des précisions. Je me base bien entendu sur l’expérience que j’ai accumulée lors de ma maîtrise en ethnologie et patrimoine.

Mais bon, assez discuté de méthodologie! Vous voulez savoir à quel point j’ai avancé côté recherches. Pour commencer, j’ai cherché des articles dans la collection numérique Revues et journaux québécois de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Déçue par la faible quantité d’articles consacrés à mon sujet, je suis allée à la bibliothèque du Cégep de Thetford, où j’ai passé une heure ou deux à rechercher des articles journalistiques sur Eureka. La recherche a été plus concluante; j’ai même pu sauvegarder des articles qui seront utiles pour la rédaction des prochains chapitres.

Cependant, la source la plus improbable et la plus utile jusqu’à maintenant a été les blogues. Combinés aux extraits d’articles qui m’ont intéressée, j’ai rassemblé plus de 200 pages de données… et je n’en suis qu’à la rédaction du premier chapitre! Pour l’instant, j’ai pu réduire cela à environ 125 pages de données… et 12 pages de brouillon. Je dois continuer à me motiver pour pouvoir terminer l’écriture de ce chapitre en février. Rappelez-vous : nous avons au moins douze chapitres à écrire et nous sommes deux à le faire. Selon nos disponibilités, nous aurons à rédiger six chapitres chacune. Certains chapitres demanderont moins de recherche à effectuer, mais si nous sommes capables de rédiger chaque chapitre en moins de deux mois, peut-être serons-nous capables de publier l’ebook avant la fin de l’année. Sinon, ce n’est pas si grave que cela, mais nous devons néanmoins rester productives.

Voilà ce qui résume le mois de janvier. À bientôt pour un prochain billet!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s