J’ai lu : L’amour comme un roman : le roman sentimental au Québec, d’hier à aujourd’hui

Le roman d’amour est souvent méprisé en raison de sa popularité. Et pourtant, il peut dévoiler beaucoup de choses sur une société. Le résumé et la critique qui suivent s’intéressent avant tout au roman sentimental québécois.

Lire la suite « J’ai lu : L’amour comme un roman : le roman sentimental au Québec, d’hier à aujourd’hui »

J’ai lu : BDQ : histoire de la bande dessinée au Québec (Tome 1)

Savez-vous que la bande dessinée québécoise existait bien avant les années 60? C’est ce que Jean-Dominic Leduc, coauteur du livre Les années Croc, affirmait pendant son entrevue pour le balado Bulles pop. Et quoi de mieux que de tourner vers son collègue, Michel Viau, spécialiste de la bande dessinée québécoise, pour en apprendre plus sur les origines de la BD au Québec?

Lire la suite « J’ai lu : BDQ : histoire de la bande dessinée au Québec (Tome 1) »

J’ai lu : Les Années d’éclosion (1970-1978)

Souvent, je réalise que je ne connais pas bien la science-fiction et le fantastique québécois. J’ai décidé de remédier à ce problème en contactant directement la maison d’édition Alire, qui m’a envoyé un exemplaire de presse d’un de leurs essais les plus récents. Je la remercie chaleureusement pour sa confiance et j’espère être à la hauteur en présentant ma prochaine critique. Lire la suite « J’ai lu : Les Années d’éclosion (1970-1978) »

J’ai lu : M42 – Magie et Sorcellerie

Il était une fois… un message qui m’informait d’une campagne de financement. Son but? « [L]’édition d’un livre dédié à une thématique unique de pop culture. » Intéressée par le sujet, j’ai apporté ma modeste contribution à cette campagne.

J’ignore si la magie a joué un rôle dans cette histoire, mais par un heureux hasard, le livre arriva chez moi la veille de Noël. Et ce, après avoir parcouru des milliers de kilomètres depuis la France…

Lire la suite « J’ai lu : M42 – Magie et Sorcellerie »

J’ai lu : Mister Big ou La glorification des amours toxiques

En 2021, pour la journée « Le 12 août, j’achète un livre québécois », je me suis procuré le livre Mister Big ou La glorification des amours toxiques. Bien que je n’ai jamais regardé un épisode de Sex and the City, j’étais curieuse sur la manière dont le sujet allait être abordé. Après avoir enfin eu le temps de le lire pendant les fêtes, je peux dire que je ne regrette pas mon achat. Lire la suite « J’ai lu : Mister Big ou La glorification des amours toxiques »

J’ai lu : Le féminisme pop. La défaillance de nos étoiles

Toujours à l’affût des publications les plus récentes sur la culture populaire, j’ai appris l’existence d’un livre sur le féminisme chez les célébrités. Et c’était publié par une autrice dont j’avais déjà vu le nom dans un autre essai.

En ce début d’année 2022, je vous présente un livre qui, je l’espère, suscitera la curiosité parmi vous. Lire la suite « J’ai lu : Le féminisme pop. La défaillance de nos étoiles »

J’ai lu : Québec 80 : la pop culture pour les irréductibles nostalgiques du cube Rubik, des vêtements fluos et de Peau de banane

À quoi ressemblait le Québec dans les années 1980? Étant née à la fin de cette décennie, je ne pourrais vous donner une réponse honnête. Après tout, il y a une différence entre découvrir l’histoire et la vivre. Par contre, les deux auteurs que nous allons présenter dans cette critique ont bel et bien vécu dans cette époque qui, pourtant, ne nous semblait pas si lointaine…

Lire la suite « J’ai lu : Québec 80 : la pop culture pour les irréductibles nostalgiques du cube Rubik, des vêtements fluos et de Peau de banane »

J’ai lu : Pour que tu mèmes encore. Penser nos identités au prisme des mèmes numériques

Lors de ma dernière critique, j’avais évoqué mon désir d’obtenir rapidement le livre Les fans. Publics actifs et engagés, mais aussi Pour que tu mèmes encore. Penser nos identités au prisme des mèmes numériques. Après avoir reçu une copie de presse, gracieuseté de la maison d’édition, c’est avec un grand plaisir que je vais vous résumer son contenu.

Pour que tu mèmes encore Lire la suite « J’ai lu : Pour que tu mèmes encore. Penser nos identités au prisme des mèmes numériques »

J’ai lu : Les fans. Publics actifs et engagés

À quand remonte la dernière fois que vous avez aperçu un livre dans une librairie ou sur le Web et que vous vous êtes dit : « Il me faut absolument ce livre dans ma bibliothèque »? C’est la réaction que j’ai eue en apprenant la parution du plus récent livre de Mélanie Bourdaa (et aussi en apprenant la sortie prochaine du livre Pour que tu mèmes encore, mais ça, c’est une autre histoire).

Que vous soyez ou non familier avec les fan studies, je vous invite à lire le résumé qui suit.

Lire la suite « J’ai lu : Les fans. Publics actifs et engagés »

J’ai lu : Montréal dans les bulles: représentations de l’espace urbain et du français parlé montréalais dans la bande dessinée

Avant de nous lancer dans le sujet principal, je tiens à préciser que c’est toujours un plaisir de lire un livre des Presses de l’Université Laval. Non seulement parce que c’est cette maison d’édition qui a édité mon livre, mais aussi parce que l’Université Laval est le lieu où j’ai étudié pendant plusieurs années. Un milieu qui m’est donc familier à mes yeux.

Pour cette chronique, nous allons nous plonger dans un univers qui peut également être familier aux yeux des lecteurs : la bande dessinée. Lire la suite « J’ai lu : Montréal dans les bulles: représentations de l’espace urbain et du français parlé montréalais dans la bande dessinée »