Fan Studies Network North America Virtual Conference 2020 : quelques faits saillants

Fan Studies Network North America Virtual Conference 2020Tout comme les autres colloques qui ont eu lieu cette année, l’édition 2020 de la Fan Studies Network North America Conference s’est déroulée en mode virtuel. Toutefois, l’équipe d’organisation a étiré la durée de l’événement, soit du 13 au 17 octobre 2020, afin de limiter la fatigue Zoom.

Puisque je pouvais accéder à cet événement à partir de la maison, je m’y suis inscrite, anticipant les panels qui m’intéressaient le plus. Malheureusement, en raison de mes obligations liées à mon travail autonome (lire : beaucoup de contrats), j’ai seulement pu assister à un panel en direct. Toutefois, comme vous allez le constater plus loin dans cet article, la #FSNNA20 avait ce qu’il fallait pour être suivie de façon asynchrone. Lire la suite « Fan Studies Network North America Virtual Conference 2020 : quelques faits saillants »

GeekQCon – TransWarp (1992-1994)

Un relaxacon est une convention dans laquelle la programmation est si légère que les organisateurs peuvent prendre le temps de relaxer pendant l’événement. Certaines conventions que nous avons abordées dans notre recherche, comme Anthrofest et Scintillation, peuvent être considérées comme des relaxacons en raison de leur caractère intimiste. C’était également le cas de TransWarp, une convention montréalaise des années 1990. Toutefois, cet événement se distinguait particulièrement par la diversité de ses organisateurs.

Lire la suite « GeekQCon – TransWarp (1992-1994) »

J’ai lu : QuébeQueer. Le queer dans les productions littéraires, artistiques et médiatiques québécoises

Pour l’édition 2020 de la journée « Le 12 août, j’achète un livre québécois », j’ai choisi QuébeQueer. Le queer dans les productions littéraires, artistiques et médiatiques québécoises. Cependant, il m’a fallu beaucoup de temps pour passer à travers les 509 pages de ce livre. Heureusement, cette lecture en a valu la peine.

Sans plus tarder, voici le résumé et la critique!

Lire la suite « J’ai lu : QuébeQueer. Le queer dans les productions littéraires, artistiques et médiatiques québécoises »

Marginalisation : webinaire sur la diversité dans les jeux vidéo

Dans le cadre du cours « Éthique et jeu vidéo » donné à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), un webinaire a été organisé le 23 septembre 2020. Pendant plus de deux heures, la conférencière invitée, Eva-Léa Longue Ngambi, a abordé des enjeux raciaux, mais aussi de diversité dans le monde du jeu vidéo. Je vous présente un résumé de cet événement auquel j’ai eu la chance d’assister. Lire la suite « Marginalisation : webinaire sur la diversité dans les jeux vidéo »

Imaginaires de la menace : quelques faits saillants

La journée d’étude « Imaginaire de la menace », organisée par le comité étudiant Figura de l’Université de Montréal, devait avoir lieu à l’hiver dernier. Cependant, en raison de la pandémie de coronavirus, l’événement fut reporté le 18 septembre 2020. Sa première partie, un speed colloque, s’est déroulée sur Zoom en avant-midi. Quant à la deuxième partie, qui est une table ronde intitulée « Femmes et menaces », elle avait lieu sur YouTube en fin de journée.

Au cours du speed colloque, certaines communications ont attiré mon attention. J’aurais pu vous parler de la construction de la menace dans les médias ou encore de l’homosexualité en tant que menace pour la société du XIXe siècle. Au lieu de cela, j’ai préféré résumer les communications suivantes.

Lire la suite « Imaginaires de la menace : quelques faits saillants »

GeekQCon – WhoCon de Montréal (1993)

Une convention de fans, c’est un peu comme une cartographie des fandoms. On dénote la popularité de certains fandoms, que ce soit en observant les cosplays ou en examinant la marchandise. Même la tenue d’une convention dédiée à un seul fandom dénote le dévouement des fans pour leur série préférée. Dans cet article, nous vous racontons l’histoire d’une convention unique dans les années 1990.

Lire la suite « GeekQCon – WhoCon de Montréal (1993) »