Fan Studies Network Conference 2015 : quelques faits saillants

L’édition 2015 du Fan Studies Network Conference a eu lieu les 27 et 28 juin à l’université d’East Anglia, en Angleterre. Grâce au mot-clic #FSN2015, il nous a été possible de résumer quelques présentations. N’hésitez pas à consulter les billets de Jamie Chadd, d’Helena Dare-Edwards et de Nicolle Lamerichs concernant cet événement.

Inger-Lise Kalviknes Bore (Birmingham City University): Fandom and genre: Comic distance and emotional attachment in Parks and Recreation fandom

La distance comique peut être décrite en tant que processus utilisé pour distancer le public des événements d’une comédie afin que celui-ci puisse en rire plutôt que de se sentir désolé ou inquiet pour les personnages. Dans le cadre de cette recherche, Kalviknes Bore a étudié la présence sur Tumblr du fandom Parks and Recreation, une comédie de situation diffusé par NBC de 2009 à 2015. À cette fin, elle a récolté et codé le top 100 des posts ayant le tag #Parks and Recreation la semaine suivant la diffusion du dernier épisode de cette comédie. Les posts de Tumblr étant majoritairement composé de captures d’écran et de GIFs animés, il n’est pas surprenant d’apprendre que la plupart des posts du top 100 recueilli par notre chercheuse sont des citations tirées de Parks and Recreation. Il est intéressant de noter que, pendant que les fans peuvent parfois rire des personnages et se sentir supérieurs à eux, ce sentiment de supériorité est déstabilisé parce qu’ils développent un sentiment d’attachement à ces personnages au fil des saisons de cette émission. Parfois, la situation de pouvoir d’un comédien peut compliquer ce sentiment d’attachement (Source).

Bridget Kies (University of Wisconsin-Milwaukee): Breaking Up Is Hard to Do: The Politics of Loving and Leaving Fandom

Dans les premières études sur le fandom, plusieurs chercheurs ont mis l’emphase sur le fandom en tant que refuge pour les geeks. Alors que certaines études récentes remettent en question cette vision utopiste du fandom, Kies s’intéresse au processus durant lequel les fans se séparent de leur fandom. Elle utilise l’autoethnographie pour raconter comment elle a aimé, puis quitté le fandom de Supernatural (Source). Alors qu’elle vivait dans une petite communauté n’ayant pas accès à Internet (Source), Kies affirme que Supernatural avait une signification personnelle pour elle en tant que femme queer (Source). Cependant, elle a fini par se désintéresser de cette série : « Les arcs narratifs ne signifiaient rien, explique-t-elle. Trop d’apocalypses, trop de morts » (Source). Dans son cas, sa rupture avec le fandom est un double processus : d’abord un manque d’intérêt pour le texte de la série, puis un manque d’intérêt pour le fandom (Source). D’un point de vue académique, la rupture avec un fandom fait partie du côté sombre du fandom que nous regardons à peine (Source), mais qui a sa pertinence, considérant qu’on ne peut divorcer en permanence des traces que nous avons laissées sur un fandom en ligne (Source).

Andrea Nevitt (Keele University): Schrödinger’s forum: The ethical dilemmas of conducting online ethnographic research into a Game of Thrones fan community that is simultaneously public and private, spatial and textual

Lors de sa présentation, Nevitt se penche sur les dilemmes éthiques de la recherche ethnographique en ligne de la communauté de fans de Game of Thrones (Source). En effet, il existe des préoccupations ethniques lorsqu’il s’agit d’examiner des espaces publiques perçus comme privés (Source). En se basant sur son travail effectué sur le forum de Westeros.org (Source), Nevitt privilégie l’approche suivante : de l’analyse de contenu sans citation, des discussions avec un consentement éclairé et des entrevues où les citations peuvent être anonymes lorsque nécessaire (Source). D’autres difficultés s’ajoutent à cette recherche, comme l’augmentation du nombre de membres (passant de 20 000 à 100 000 membres) (Source) en raison de la popularité de Game of Thrones, rendant ainsi le forum moins privé (Source). Une autre difficulté est lorsque le fandom atteint une « masse critique » et que les discussions deviennent alors répétitives, pouvant alors causer des problèmes lors de la cueillette de données (Source). Néanmoins, il reste important de considérer Internet en tant qu’entité « cyborgic », puisqu’il est à la fois texte et espace (Source).

Pour conclure ce billet, nous vous présentons la liste des participants à ce congrès, selon la programmation de l’édition 2015 :

 

Panel A: Fan Works

Paul Booth (DePaul University) : SuperWhoLock: Crossover Fandom, Crossover Fan Studies

Rodrigo Lessa (University of Hertfordshire) : Toward a categorisation of fanfiction: How True Blood’s fans organise their fanfictions and what we can learn from them

Maria Lindgren Leavenworth (Umeå University): A Truth Universally Acknowledged? Pride and Prejudice and Mind-Reading Fans

Eva Wijman (Umeå University): Mary-Sue enters the Arena: Cognitive Reading and Self-Insertion in The Hunger Games Fandom

 

Panel B: Spaces and Borders

Henrik Linden (London Metropolitan University): Football fans and sense of place – local and international perspectives

Laura MacDonald and Jonathan Evans (University of Portsmouth): Musical Fan Communities: Connected Across Borders

Liza Potts (Michigan State University): Of Participation, Fandom, and Memory

Abby Waysdorf (Erasmus University Rotterdam): Riding the Hogwarts Express: Simulation, Place, and The Wizarding World of Harry Potter

 

Panel C: Fan-Producer Relationships

Gemma Bothe (University of Western Australia): Fan Art Friday and Meme Monday: Content Creators’ Reassertion of Control over Fandom

Claire Burdfield (University of Nottingham): My Little Fandom: Navigating the Relationship between Hasbro and Bronies

Helena Dare-Edwards (University of East Anglia): Negotiating a Fangirl Identity: Producers in a Fan Space, Fangirl Hierarchies, and Inter-/Intra-fandom

Josh Jarrett (University of the West of England): Playing with MOBA affect

 

Panel D: Building Communities

Lucy Dearn (University of Sheffield): Fandom and ‘Unpopular Music’: exploring ideas of fan communities in classical music.

Valerie M. Fazel (Arizona State University): “Give Me Your Hands if we be Friends”: Collaborative Authority in Shakespeare Fan Fiction

Inger-Lise Kalviknes Bore (Birmingham City University): Fandom and genre: Comic distance and emotional attachment in Parks and Recreation fandom

Tanja Välisalo (University of Jyväskylä): Creating Avatars as Making Meaning in Fandom

 

Panel E: Age and Generations

Daisy Asquith (University of Sussex): No Larry Shippers were Harmed in the Making of this Documentary

Ruth Deller (Sheffield Hallam University): ‘As if the women have been beamed down en masse from Bhs’: newspaper representations of mature female fans

Ysabel Gerrard (University of Leeds): ‘For a long time, I kept that on the DL. I didn’t want to admit that I watched that show’: Teen television fandoms and reimagining guilty pleasures

Melanie Williams (University of East Anglia): Aren’t we naughty mummies?!: adult women’s online fandom and CBeebies’ Mr Bloom

 

Panel F: Social Issues and Morality

Eva Cheuk-Yin Li (King’s College London): Entangling Queer and Normal: Fan Culture of Lesbian Singer in Hong Kong

Virginia Crisp (Coventry University): Filesharing as Fan Practice: Reconsidering the Social Side of Digital Piracy

Rukmini Pande (University of Western Australia): Squee from the Margins: Racial dynamics in fandom participation

 

Panel G: Fandom and Celebrity

Beccy Collings (University of East Anglia): In on the joke: language, belonging, and playing along in online comedy fandom. A case study of the Trailer Park Boys’ Swearnet.com

Lori Hitchcock Morimoto (Independent): Setting the Stage: The Origins of Modern Foreign ‘Boy Booms’ in Japan

Giovanna Rampazzo (Dublin Institute of Technology): The Arrival of Bollywood Celebrities in Dublin: Media, Community and Fandom

Hannah Yelin (University of East Anglia): The Ghosted Porn Star Memoir: Appetites for access and the female reader/fan

 

Panel H: Endings and Transitions

Bridget Kies (University of Wisconsin-Milwaukee): Breaking Up Is Hard to Do: The Politics of Loving and Leaving Fandom

Nicolle Lamerichs (HU University of Applied Sciences Utrecht): Saying Goodbye Together: Fan Participation in Cartoon Endings

Kee Lundgvist (Uppsala University): Meaningful Stories: The Process and Practices of Sense-Making

Rebecca Williams (University of South Wales): “Princess Elsa and her 13,000 square foot restroom”: Theme park fandom, replacement and the Disney brand

 

Panel I: Activism

Mark Duffett (University of Chester): On the Knowing Field: Cornel West, Curtis Mayfield and Fan Activism

Allison McCracken and Jen Kelly (DePaul University): “Where the Fangrrls Are”: Fan Conventions as Feminist Praxis

Milena Popova (University of the West of England): “Actually non-con”: Sexually explicit fanfiction as a form of cultural activism

William Proctor (Bournemouth University): “Hey, maybe DC will replace Bruce Wayne with a rich Mexican guy named El Bruche’ de’Wan’ye?”: Online Fan Discourses of Racism, Misogyny and “The Toxic Disinhibition Effect.”

 

Panel J: Methodologies

Lies Lanckman (University of Kent): In Search of Lost Fans: Recovering Fan Magazine Readers, 1910-1950

Jo Métivier (University College London, Institute of Education): Less visible “creative” fans, or non-fans? Towards a method for studying creative writing audiences online and offline

Andrea Nevitt (Keele University): Schrödinger’s forum: The ethical dilemmas of conducting online ethnographic research into a Game of Thrones fan community that is simultaneously public and private, spatial and textual

Tisha Turk (University of Minnesota): Producing Fan Studies: Participation and Process

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s