Projet écriture 2017 : bilan du mois de novembre

Ce mois-ci, plusieurs remises en question ont surgi dans le cadre de ce projet d’ebook sur les conventions de fans au Québec. Rien de grave, rassurez-vous. Par contre, il est possible que je parle moins du projet dans les mois à venir. Mais commençons avec mes dernières trouvailles!

Au cours des dernières semaines, j’ai reçu plus d’information de la part d’une personne-ressource concernant Con*Cept. Lire ces réponses me faisait réaliser à quel point les communautés de fans ont évolué depuis les années 1980, notamment grâce à Internet, qui permet une diffusion plus rapide de contenu divertissant. Les conventions ont également évolué, un constat qui sera intéressant à analyser en profondeur lorsque je serais avancée dans la rédaction de ce projet.Malheureusement, j’ai eu peu de temps dédié au projet. Une partie de mon énergie était consacrée à l’amélioration de ma visibilité web pour mon travail de rédactrice-réviseure à la pige. Une des actions menées pour augmenter cette visibilité est la mise en place d’une infolettre. Si cette stratégie fonctionne, je souhaiterais créer une infolettre pour ce blogue, mais avant, je dois réfléchir sur le freebie qui va motiver mes lecteurs à s’inscrire, que ce soit un ebook, une liste ou autre contenu gratuit.

Je suis également en réflexion sur la pertinence de continuer à rédiger un bilan mensuel sur la rédaction du projet. S’il y a peu de progrès, à quoi bon faire un bilan? D’autant plus que ces bilans sont moins lus que mes autres articles de blogue. Bien entendu, s’il y a des avancées majeures, je vais vous tenir au courant, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur l’infolettre.

Je dois aussi admettre qu’il est difficile de garder sa motivation pour l’écriture, surtout lorsqu’on ignore quelle sera la prochaine étape à suivre. C’est un peu comme avancer à tâtons dans l’obscurité. Ce serait cependant du gâchis d’abandonner, surtout lorsqu’il s’agit de documenter l’histoire des fandoms au Québec. Je suis d’ailleurs heureuse de constater la visibilité du livre Un Noël cathodique. La magie de Ciné-Cadeau déballée dans Le Devoir. Je ne crois pas que mon projet va atteindre une telle popularité, mais je serais comblée si j’arrivais à inspirer de futurs chercheurs.

Voilà qui conclut ce bilan. À très bientôt pour d’autres billets sur les fans et la culture populaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *