Fan Studies: Researching Popular Audiences, un collectif d’auteures

En août, Fan Studies : Reseraching Popular Audiences a été publié par Inter-Disciplinary Press. Cette anthologie regroupe en effet des auteures ayant des parcours académiques différents, qu’elles aient étudié en philologie, en communication ou en littérature.

À propos des éditrices
Alice Chauvel, chercheure indépendante, s’intéresse aux liens entre la culture populaire, les médias et l’engagement politique. Nicolle Lamerichs, conférencière à l’Université d’Utrecht (Pays-Bas), a publié cette année Productive Fandom, un livre qui se penche sur différentes communautés de fans telles que les Sherlockians et les Gleeks. Quant à Jessica Seymour, étudiante au doctorat à l’Université Southern Cross (Australie), elle étudie entre autres la littérature jeunesse ainsi que la narration transmédia.

À propos du livre
Le livre est séparé en neuf chapitres, répartis en trois parties, soit les pratiques de fans, les femmes fans et l’engagement des fans. Les sujets abordés sont très variés. Par exemple, à propos du tourisme basé sur des œuvres de culture populaire telles que Harry Potter ou Twilight :

Since pop culture tourism is to a large extent highly demand driven, grows rather rapidly and is thus difficult to predict, it creates specific demands on the destination. Knowledge about the visiting fans’ complex set of travel motives, fan identity, community activities, and usage of technology is essential. (Lundberg et Lexhagen, 2014, p. 17)

Ou encore, en comparant les femmes fans de football et les fans d’un couple lesbien d’une émission de télévision allemande :

A comparative analysis of case studies that focus on female fans in online football forums and the fandom that developed around a lesbian storyline in a German telenovela might seem like an unusual juxtaposition at first glance. However, the choice to compare such seemingly different groups is a deliberate one that demonstrates how different modes of fan studies can complement each other and ultimately produce a more complete understanding of fan behaviours across different contexts. (Cook et Hynes, 2014, p. 85)

En 131 pages, il s’agit seulement d’un aperçu des études effectuées dans le domaine des fan studies. Certains chapitres sont plus laborieux que d’autres à lire, mais ils donnent néanmoins le goût de connaître en profondeur les recherches des auteures.

Dois-je acheter ce livre?
Si vous souhaitez connaître d’autres domaines analysés par les fan studies, tels que la musique populaire chinoise ou le regard féminin, ce livre pourrait vous intéresser. Si vous êtes davantage du type théorique, je ne vous le recommande pas, à moins de consulter les notes ainsi que les bibliographies à la fin de chaque chapitre, qui donnent de belles suggestions de lecture.

CHAUVEL, Alice, Nicolle LAMERICHS et Jessica SEYMOUR, dir. Fan Studies: Researching Popular Audiences. Freeland, Inter-Disciplinary Press, 131 p.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s