Les auteurs québécois et les fanfictions

Durant l’été 2015, le quotidien La Presse a demandé à huit auteurs québécois d’écrire leur propre fanfiction à partir d’un personnage célèbre ou fictif. Ces fanfictions, d’une longueur variant entre 800 et 1000 mots, ont été publiées chaque dimanche, du 28 juin au 16 août, sur l’application La Presse+.

Si je suis heureuse de constater que La Presse reconnaisse la fanfiction en tant que genre littéraire au point d’en faire un défi pour des auteurs québécois, je dois admettre ma surprise quant aux choix de personnages. Une possible explication serait que mes références culturelles ne sont pas les mêmes que celles des auteurs : j’admets sans honte ne jamais avoir vu Le professionnel et de ne pas connaître l’œuvre de Thomas Bernhard. Cela ne fait pas de moi une personne moins cultivée; juste une personne ayant des références culturelles différentes.

De plus, il ne faut pas oublier que le lectorat doit être pris en compte. Selon ce profil des lecteurs de La Presse publié en 2011, près de la moitié des lecteurs de l’édition du samedi sont âgés de 21 à 54 ans, détiennent un diplôme universitaire et ont des revenus familiaux de plus de 75 000 $. Ces données socio-économiques indiquent que ce lectorat a de fortes chances de reconnaître les références culturelles choisies par les auteurs. Malgré ma surprise, ces choix de personnages demeurent légitimes.

Enfin, en ce qui concerne la stratégie de publier ces fanfictions sur un support numérique, il est possible de croire qu’il s’agit d’une manière d’attirer de jeunes lecteurs. En effet, selon un rapport NADbank publié en 2014, la stratégie numérique de La Presse a permis de renouveler son lectorat : 375 900 des lecteurs sont âgés de 18 à 34 ans.

Sans plus attendre, voici la liste des fanfictions. J’avoue avoir un faible pour celle d’Audrée Wilhelmy. Et vous, laquelle est votre préférée?

 

28 juin 2015 : Nicolas Dickner et le frère Marie-Victorin (846 mots)

5 juillet 2015 : Suzanne Myre et Peanuts (842 mots)

12 juillet 2015 : Simon Roy et The Shining (870 mots)

19 juillet 2015 : Mélissa Verreault et Jacques Cartier (813 mots)

26 juillet 2015 : François Blais et Archie (814 mots)

2 août 2015 : Audrée Wilhelmy et Rose Latulipe (886 mots)

9 août 2015 : Patrice Lessard et Thomas Bernhard (801 mots)

16 août 2015 : Sophie Bienvenu et Le professionnel (998 mots)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s