AdlS (17) – Rituels, hacks queer et personnages féminins pakistanais

Lorsque nous cherchons bien, il peut être étonnant de trouver des bijoux d’articles parmi ceux disponibles en accès libre. Ceux que nous vous présentons cette semaine abordent les sujets suivants : Harry Potter, Xena : Warrior Princess et quelques séries télévisées pakistanaises (Numm, Zindagi Gulzar Hai et Humsafar).

« Sacred Time and Ritualistic Behavior at Harry Potter Book Releases and Film Premieres » de Tyler Dukes

Dans cet article publié dans le plus récent Phoenix Papers, Dukes voit les sorties des livres et des films de la franchise d’Harry Potter comme des pratiques rituelles. Inspiré par les travaux de l’historien des religions Mircea Eliade, l’auteur définit le fandom d’Harry Potter en tant que société archaïque qui se regroupe autour d’un mythe et considère le cosplay comme une partie du rituel. En effet, le rituel analysé par l’auteur pourrait être divisé en trois phases : la préparation (individuelle et communautaire), l’ornement (incluant le cosplay) et le rite de passage (réception du texte).

« Hacking Xena: Technological innovation and queer influence in the production of mainstream television » d’Elena Maris

Pendant la diffusion originale de Xena: Warrior Princess (1995-2001), son fandom pouvait communiquer grâce à Internet, qui en était à ses débuts. Pour plusieurs fans appartenant à la communauté LGBTQ, cette technologie leur procurait anonymat et sécurité alors que vivre en dehors du placard pouvait être dangereux. Selon Maris, Internet aurait également permis aux groupes LGBTQ de communiquer leurs désirs pour du contenu queer directement à la production, menant à ce qui pourrait être appelé des « hacks » queer du divertissement « mainstream ». Pour cette recherche, l’auteure a analysé des discussions de fans en ligne, mais aussi des entrevues avec une membre du fandom de Xena et un membre de l’équipe de production de la série.

« Portrayal of Women Characters in Selected Contemporary Pakistani Television Drama » de Sarmistha Roy

Selon Roy, les plus récentes représentations de personnages féminins dans les séries télévisées pakistanaises affichent un bond énorme, allant du conventionnel au libéral. Pour son court article, elle a analysé les personnages féminins des séries suivantes : Numm (2013), Zindagi Gulzar Hai (2012-2013) et Humsafar (2011-2012). Il est intéressant de noter, dans un contexte où les Pakistanaises luttent pour obtenir l’égalité politique, culturelle et économique, la plupart des personnages féminins de la télévision pakistanaise sont conscientes de leurs droits et de leur potentiel.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s