AdlS (49) – Guerre, biographies et métal

Les textes que nous vous présentons cette semaine prouve qu’il est possible de rire de tout, mais aussi de donner plus de pouvoir au personnage principal et de faire émerger un genre musical ailleurs dans le monde. Les sujets abordés sont les suivants : Kaamelott, The Josephine Baker Story, Introducing Dorothy Dandridge et le métal comme genre musical en Chine.

« Rire et faire rire de la guerre : Kaamelott (M6, 2005-2010) ou la mise à distance du conflit » de Justine Breton

Dans cet article, Breton s’interroge sur la représentation de la guerre et de la violence dans la série télévisée Kaamelott. Cette série, créée par Alexandre Astier, parodie l’histoire du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table ronde, mais aussi la guerre : « Par une succession de mises à distance et de détournements burlesques, la série désarme le contexte de violence médiévale. Astier choisit de rire de tout, et de rire en particulier de la guerre. En effet, la guerre est toujours au centre des propos dans Kaamelott, […] marqué tout au long de la série par les aventures chevaleresques, la violence, la tentative de domination romaine et les invasions barbares. »

« HBO’s Black Women Artist Biopics: The Josephine Baker Story and Introducing Dorothy Dandridge » d’Hélène Charlery

Dans cet article, Charlery analyse deux films biographiques produits par HBO et dédiés à deux artistes afro-américaines : la danseuse et chanteuse Josephine Baker et l’actrice Dorothy Dandridge. Selon l’auteure, ces films s’éloignent de la lecture victimisante qu’on aperçoit dans les films biographiques dédiés aux personnages féminins. Par exemple, ces deux artistes sont introduites dans leur film respectif en tant qu’objet du regard, mais l’intervention rapide d’une voix off leur permet d’exister en tant que sujet et narratrice de leur propre vie.

« « The screaming successor » : exploring the chinese metal scene in contemporary chinese society (1996-2015) » de Yu Zheng

Dans ce mémoire de maîtrise, Zheng explore les caractéristiques et le parcours du métal comme genre musical en Chine. À cette fin, trois rôles significatifs sont examinés (les musiciens, les publics, les médiateurs) et on se concentre sur les interactions entre la scène locale et la scène mondiale du métal. Trois phases de développement du métal en Chine ont pu être identifiées : la phase émergeante (1988-1996), la phase underground (1997-2005) et la phase indie (2006-présent).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s