Projet écriture 2017 : bilan du mois de mars

La recherche et l’écriture du ebook sur l’histoire des conventions de fans au Québec se poursuivent dans ce nouveau bilan consacré au mois de mars.

27 pages de brouillon. Voilà où j’en suis rendue dans l’écriture de mon premier chapitre, dont le sujet porte sur le Congrès Boréal. Il reste encore du peaufinage à faire afin d’insérer certains détails, mais je vais sûrement arriver à le compléter. Et pourtant, je me demande si j’ai bien structuré le tout. Après tout, serait-il mieux d’écrire un chapitre entier sur l’organisation de conventions plutôt que d’en parler à chaque chapitre? Je vais sûrement en glisser un mot à Emma, quand je vais avoir une meilleure idée de la structuration des chapitres du livre. Et aussi quand je vais avoir plus de temps libre.

Tout comme en février, j’étais occupée par mes mandats de rédactrice-réviseure pigiste. Et lorsque je voulais me changer les idées, je jouais à des jeux vidéo. Il faudrait que je me discipline un peu plus pour rédiger un peu plus. Pourquoi ne pas écrire quelques paragraphes chaque soir et ensuite me récompenser par une partie d’Overwatch?

J’imagine que je suis en train de vivre un moment de démotivation. Ce n’est pas évident d’écrire un livre, surtout lorsqu’on a une faible idée du résultat final. De plus, je croyais que j’allais terminer la rédaction du chapitre sur le Congrès Boréal à la fin de février, mais ce n’est pas le cas. Je doute d’être en mesure de publier le livre pour la fin de l’année, comme je le souhaitais au moment de commencer le projet. Même si cela m’embête, j’essaie de ne pas trop m’en faire. Après tout, il s’agit d’un projet de « sideline » réalisé lors de nos temps libres. Oui, ce livre électronique va être payant, parce que nous aurons investi beaucoup de temps en recherches et entrevues. Nous espérons néanmoins qu’il soit plus abordable que les livres de ce genre disponibles en libraire. De plus, certains billets consacrés aux conventions québécoises devraient donner un avant-goût à ceux qui ne peuvent acheter notre ebook, et ce, gratuitement.

Parlant de temps libres, Emma m’a récemment écrit pour m’informer qu’elle a fini sa formation intensive pour son nouvel emploi. Cela signifie plus de temps à analyser les réponses aux questionnaires qu’elle a envoyés à ses interviewés. J’ai bien hâte de lire son chapitre.

De mon côté, j’étais au Nadeshicon le 1er avril dernier (soit la journée de samedi). Je n’étais pas là simplement pour le plaisir de « cosplayer » Videl (de Dragon Ball Z) ou pour dépenser dans la salle marchande, mais je souhaitais aussi aborder des personnes pouvant apporter un éclairage nouveau à l’histoire des conventions au Québec, que ce soit des artistes, des marchands ou des personnalités connues sur le web. Les personnes abordées étaient visiblement intéressées par mon sujet d’écriture et c’est avec joie que j’ai reçu leurs coordonnées, que j’ai notées dans mon carnet de recherche. Cela m’a rassurée dans ma décision d’écrire sur les conventions. Je veux montrer aux lecteurs, surtout ceux qui ne sont pas familiers avec les conventions, qu’il ne s’agit pas d’une réunion de gens bizarroïdes, mais plutôt une célébration de la culture geek. Sur ce, je termine ce billet avec une photo de mon cosplay. À très bientôt!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s