AdlS (10) – Maternité, transmission et transmédia

Si vous êtes intéressé par des concepts tels que a maternité rédemptrice ou le philosophe de comptoir, ce billet pourrait probablement attirer votre attention. En effet, les articles que nous avons sélectionnés traitent des sujets suivants : Angel, Creed, LEGO Dimensions et Doctor Who.

« Pernicious Pregnancy and Redemptive Motherhood : Narratives of Reproductive Choice in Joss Whedon’s Angel » de Jacqueline Potvin

Dans le récent numéro de Slayage : The Journal of Whedon Studies, Potvin s’intéresse aux façons dont trois personnages féminins de la série télévisée Angel (Cordelia, Fred et Darla) vivent la reproduction forcée. Selon l’auteure, il est possible d’analyser ces grossesses dangereuses sous une forme de récit « pro-choix », qui accentue les dangers d’une reproduction forcée sur les femmes et leur corps. Par contre, le cas de Darla, qui restreint le récit « pro-choix », montre la maternité comme étant rédemptrice et neutralisant la déviance sexuelle du personnage.

« « Creed » ou l’indispensable transmission de Sylvester Stallone » de David Da Silva

Nouveauté dans le dossier « Le cinéma reaganinen et ses métamorphoses », cet article rappelle le contexte de production de la saga du boxeur Rocky Balboa avant de s’intéresser au cas de Creed. Selon Da Silva, cette saga « est un modèle de représentation de l’idéologue populiste au cinéma. De fait, la vie du boxeur italo-américain devient un exemple à suivre pour le peuple américain. » Le concept du « cracker-barrel philosopher » (philosophe de comptoir), appliqué à l’analyse de cette saga, se retrouve également dans Creed, dans lequel la transmission devient un thème essentiel.

« LEGO Dimensions meets Doctor Who : Transbranding and New Dimensions of Transmedia Storytelling? » de Matt Hills

Dans cet article, Hills regarde comment la série télévisée Doctor Who est représentée dans le jeu vidéo LEGO Dimensions et voit en cet exemple un cas de narration transmédia de type « Et si? ». En effet, selon l’auteur, la version de Doctor Who représentée dans LEGO Dimensions diverge de la série télévisée. Un des exemples utilisés par Hills est la façon dont sont représentés les Daleks, vus comme des enfants ou des jouets dans le jeu vidéo.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s