AdlS (11) – Jeux d’évasion, convention et artistes noirs

Un nouveau billet rempli de diversité vous attend cette semaine! Les articles ayant retenu notre attention ont pour sujet : les jeux d’évasion (escape room), le Japanicon (une convention polonaise) et les artistes noirs des années 1990 à 2010.

« Emergence or Convergence? Exploring the Precursors of Escape Room Design » de Scott Nicholson

Dans le récent numéro d’Analog Game Studies, Nicholson s’intéresse aux jeux d’évasion, ces jeux dans lesquels les joueurs doivent trouver des objets cachés, résoudre des énigmes et accomplir des tâches dans une durée limitée afin de sortir de la pièce. Selon l’auteur, il n’existe pas une seule origine à ce type de jeu, mais bien plusieurs inspirations. Le jeu de rôle grandeur nature, le pointer-et-cliquer (point-and-click), le théâtre interactif ainsi que trois autres inspirations sont explorées dans ce texte.

« Manga/anime Conventions in Poland : The Example of Japanicon 2015 » d’Aleksandra Jaworowicz-Zimny

Dans le cadre de sa recherche, Jaworowicz-Zimny a interrogé des personnes qui ont été à Japanicon, une convention qui a eu lieu en octobre 2015 à Poznań, en Pologne. Son analyse porte entre autres sur les aspects de la culture japonaise qui intéressent le plus les participants, la façon dont les participants ont acquis des connaissances sur le Japon ainsi que l’organisation des conventions polonaises selon les profils des visiteurs. Après Magnificon (environ 3 500 participants), Japanicon est l’une des conventions les plus populaires de la Pologne (environ 2 500 participants).

« Tuning Gender : Representations of Feminity and Masculinity in Popular Music by Black Artists » de Lanice R. Avery, L. Monique Ward, Lolita Moss et Dilara Üsküp

Dans cet article, ce groupe de chercheuses ont examiné 527 chansons d’artistes noirs apparues entre 1990 et 2010. Elles ont ainsi noté plus de 23 attributs reflétant la masculinité et la féminité hégémonique. Du côté des attributs de masculinité hégémonique, nous retrouvons entre autres la compétition, la violence et la dominance. Des attributs tels que le besoin d’un partenaire, l’importance de l’apparence physique et loyauté font partie de la féminité hégémonique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s