AdlS (31) – Littéracie sexuelle, humanisme et culture japonaise

Les articles et mémoire de maîtrise que nous vous avons choisi cette semaine démontrent bien comment le fandom peut être source d’apprentissage, mais aussi comment la culture populaire peut prouver qu’il y a du bon en l’être humain. Les sujets abordés sont les suivants : la littéracie sexuelle, Mad Max et le yaoi.

« ‘Not in front of the parents!’ Young people, sexual literacies and intimate citizenship in the internet age » de Mark J. McLelland

Dans cet article, McLelland jette un regard sur les restrictions croissantes imposées à la capacité des jeunes à imaginer et à communiquer entre eux sur les questions sexuelles, particulièrement en ligne. L’auteure focalise entre autres sur les communautés de fans en ligne qui utilisent des personnages de la culture populaire pour imaginer et explorer la sexualité.  Cependant, en raison de la criminalisation de la représentation de personnages mineurs dans des scénarios sexuels, ces espaces d’exploration diminuent, mais s’ils contribuent à développer la « littéracie sexuelle » des jeunes.

« Living in the Wasteland: Character, Worldbuilding and Humanism in the Mad Max Series » de Justin Sean Harrison

Dans ce mémoire de maîtrise, Harrison croit que la principale raison expliquant le succès des films de la série Mad Max se trouve dans l’humanisme qui y est dépeint. À cette fin, il examine le développement du personnage de Mad Max Rockatansky, mais aussi celui du monde dans lequel il évolue. Cette série de films démontre ainsi que l’apocalypse, la dévastation, n’a pas à être la fin et que lorsque l’humanité se regroupe et travaille ensemble, la régénération et la rédemption deviennent possibles.

« Making Friends the Japanese Way: Exploring yaoi manga fans’ online practices » de Simon Turner

Il y a quelques mois, nous vous avons présenté un article de Turner sur l’utilisation de la communauté de fans yaoi comme lieu d’exploration. Cette fois-ci, l’auteur souhaite souligner une partie du fandom international du manga yaoi prenant part à la culture « japonaise » ainsi que le processus d’apprentissage à ce sujet. Ce processus peut se résumer ainsi : les fans entrent dans le fandom grâce à leur intérêt pour la culture japonaise, leurs amis ou leur famille; ils font un lien entre le yaoi et la culture japonaise; ils expriment leur intérêt à apprendre plus sur la culture japonaise et reçoivent des informations venant de la part d’autres fans; et ils jugent l’exactitude de l’information.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s