GeekQCon – Otakuthon (2006-)

Au début des années 2000, les conventions étaient plutôt rares au Québec. C’était d’autant plus le cas pour les fans de mangas et d’anime, qui n’avaient aucun événement d’envergure auquel assister dans la province. En 2006, un groupe de fans a décidé de combler ce manque. Il y avait assurément un manque, car, 12 ans plus tard, l’ Otakuthon attire des milliers de visiteurs et est devenu, selon les organisateurs, le deuxième événement du genre le plus important au Canada, tout juste derrière Anime North (Toronto).

Logo actuel de l'Otakuthon, utilisé depuis 2011
Logo actuel  utilisé depuis 2011
Logo de la première édition de l'Otakuthon
Logo de la première édition de l’Otakuthon

Otakuthon (Montréal)

L’Otakuthon est une convention bilingue centrée principalement sur les animes, les mangas et la culture populaire japonaise. Son nom est un mot-valise composé d’ otaku et de -thon pour « marathon ». Il s’agit donc d’un marathon de trois jours pour les otakus.

L’Otakuthon a été créé par des membres du club Otaku Anime de l’Université Concordia, à Montréal. Ce club propose encore aujourd’hui une bibliothèque de mangas, des séances de visionnement d’animes et d’autres activités s’adressant aux fans de culture japonaise. Un petit groupe d’étudiants issus de ce club ont décidé de pousser leur passion encore plus loin et de franchir un pas en créant une vraie convention de culture japonaise. La première édition a eu lieu en 2006 et elle a été organisée en partenariat avec l’Université Concordia. L’événement s’est tenu dans les locaux de l’université et était présenté comme « le festival d’anime de Montréal ». Environ 2000 personnes y ont participé. Pour sa troisième édition en 2008, l’Otakuthon prend son indépendance et déménage au Palais des congrès de Montréal. Selon Amanda Arrizza, l’une des fondatrices de la convention, les membre ne voulaient au départ que bâtir une communauté de fans et, sans le savoir, celle-ci s’est mise à grandir.

Le but était donc d’offrir aux intéressés des activités liées à la culture populaire japonaise et au cosplay, de rencontrer des personnalités du milieu, de pouvoir se procurer des articles introuvables autrement que sur Internet. Surtout, c’était une occasion pour les fans québécois de se retrouver. Très rapidement, l’événement a trouvé son public et a pris de l’ampleur. Le nombre de visiteurs a augmenté chaque année, allant jusqu’à 22 065 pour l’édition 2017, selon les organisateurs. Les activités se sont aussi beaucoup diversifiées avec des concerts, une dollfest, et des activités pour les plus jeunes tout en gardant une place pour des artistes québécois. L’événement s’est agrandi, mais l’objectif de base est resté le même et il est toujours organisé par des passionnés.

Pour en savoir plus sur le projet GeekQCon

GeekQCon – Introduction aux conventions
GeekQCon – Geekulture Lanaudière (2017-)
GeekQCon – SagGeek (2016-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *