GeekQCon – Animara Con (2014-)

Faire croître un événement est un défi colossal qui ne peut reposer sur les épaules d’une seule personne. Imaginez lorsque vous rencontrez des difficultés dès la première année. Dans le cas suivant, nous allons explorer une convention qui a dû s’adapter et ainsi devenir une convention prometteuse dans le circuit québécois.

animara con
Mascotte d’Animara Con

Animara Con (Sherbrooke)

En juillet 2014, Kim Coates et son conjoint souhaitaient créer un événement geek à Sherbrooke. « On voulait surtout prouver que la ville de Sherbrooke méritait d’avoir un grand événement pour la communauté geek, sachant qu’elle était bien présente localement », explique Mme Coates. Les organisateurs pouvaient entre autres compter sur la collaboration de L’Oeil de Chat, un café sherbrookois où il est possible de lire des mangas sur place.

Quelques mois plus tard, soit les 6 et 7 décembre 2014, la première édition d’Animara Con avait lieu aux pavillons 2 et 6 du Cégep de Sherbrooke. Malheureusement, ces lieux causaient beaucoup de problèmes pour l’équipe d’organisation. C’est pour des raisons logistiques qu’elle a déplacé l’événement au Centre des Congrès de l’Hôtel Delta.

« Dans la ville de Sherbrooke, c’est le seul endroit où il y a assez de salles de bonne grandeur et séparées pour y tenir toutes nos activités en parallèle, raconte Mme Coates. Il offre aussi plusieurs avantages pour nos participants, dont l’hébergement sur place, le stationnement gratuit, les restaurants à proximité et l’accès au transport en commun. »

Autre changement : les éditions suivantes n’avaient plus lieu en décembre, mais en septembre. Un choix qui semble convenir aux participants, dont le nombre s’accroît d’année en année : ainsi, en 2015, on recensait 585 personnes alors qu’en 2016, ce chiffre a augmenté à plus de 800 personnes. Selon Mme Coates, depuis la création d’Animara Con, chaque édition augmente son nombre de visiteurs d’environ 200 personnes. Ce qui signifie une possibilité d’environ 400 personnes lors de la première année.

L’Animara Con vise avant tout les adeptes de cosplay, d’animation japonaise et de jeux vidéo. À titre d’exemple, il était possible pour les festivaliers d’obtenir un rabais en remettant leurs mangas usagés à la convention : « En plus de pouvoir débarrasser leur bibliothèque de mangas dont ils ne veulent plus, c’est une bonne façon d’économiser et une bonne façon pour la convention de se faire un peu plus de fond en les revendant dans la salle marchande. Un excellent moyen écologique de se créer du financement tout en réduisant le coût d’une passe. »

Avec l’ajout d’invités internationaux tels que les costumadières américaines Mango Sirene et Malindachan ainsi que l’agrandissement de la salle marchande en 2016, l’avenir d’Animara Con est sur la bonne voie. En 2017, la convention s’étendait sur trois jours (15 au 17 septembre), avec l’ajout d’un bal formel et d’une salle dédiée au pixel art. Même si cette édition est revenue à deux jours en 2018, ces activités sont de retour pour la 5e édition.

Pour en savoir plus sur le projet GeekQCon

GeekQCon – Introduction aux conventions
GeekQCon – Geekulture Lanaudière (2017-)
GeekQCon – SagGeek (2016-)
GeekQCon – Otakuthon (2006-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *