J’ai vu : Culture Cosplay

Le 19 octobre dernier, la chaîne télévisée Canal D diffusait Culture Cosplay, un documentaire réalisé par Jean-Philippe Brochu. Étant curieuse de la manière dont les médias abordent la culture geek, je ne pouvais rater ça! D’autant plus que la bande-annonce, disponible sur le site de la maison de production UBIQUE|Film, donnait un point de vue positif sur cette pratique, simplement en entendant l’un des intervenants dire ceci :

Quand les humains ont un peu de temps libre, un petit peu d’argent, on se déguise, on monte sur scène ou on regarde une autre personne y monter. On aime virer le monde à l’envers. Même les sociétés primitives se réunissaient autour d’un feu de camp et se mettaient un masque, une jupe ou un chapeau pour se projeter dans un autre monde. C’est ce qui distingue l’humain de l’animal, d’une certaine façon. Se costumer fait partie de nous.

Que pouvons-nous retrouver dans Culture Cosplay?

Dans ce documentaire, on explique les origines de la pratique du cosplay, qui remontent au premier World Science Fiction Convention (Worldcon), mais aussi celles du mot cosplay, inventé par Nobuyuki Takahashi dans les années 1980. On suit également le parcours de trois cosplayeuses (ou costumadières) québécoises : Jessie Frenette, Félicia Dussault et Marie-Claude Bourbonnais.

Marie-Claude Bourbonnais, qui est la tête d’affiche de ce documentaire (et de cette affiche), est une cosplayeuse de renommée mondiale, à un point tel qu’elle a été invitée en tant que juge à une compétition de cosplay en Roumanie. Mais avant de s’y rendre, on suit entre autres son processus de création d’un costume tiré de l’univers Mortal Kombat.

N’oublions pas la présence de Jessie Frenette et de Félicia Dussault, qui ont représenté le Canada au World Cosplay Summit 2016, à Nagoya. De leur sélection à la finale canadienne à leur voyage au Japon, nous assistons à leur cheminement vers cette compétition internationale.

N’ayant cependant vu que la version télévisée, je ne pourrais juger sur l’ensemble de ce documentaire, mais j’ai apprécié les témoignages de tous ces cosplayeurs interrogés, qu’ils soient canadiens, roumains ou japonais. On pouvait également compter sur l’intervention de l’anthropologue Patrick W. Galbraith, spécialiste en culture pop japonaise. Bref, les fans et les chercheurs étaient appelés à commenter cette pratique.

En ce qui concerne le cosplay, nous ressentons la passion des cosplayers pour le personnage qu’ils représentent, mais aussi ce désir pour certains d’en faire une carrière. S’il est difficile de vivre financièrement seulement par le cosplay, nous ne pouvons qu’admirer le souci du détail des cosplayers, non seulement dans la fabrication du costume, mais également dans la performance théâtrale du personnage lors des compétitions.

Vous souhaitez vous aussi visionner Culture Cosplay?

Le géoblocage a tendance à gâcher les expériences de visionnement, mais pas cette fois-ci! En effet, où que vous soyez dans le monde, il est possible de visionner ce documentaire en ligne, en échange d’un certain montant :

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur le cosplay, je vous invite à consulter mes articles précédents :

Enfin, si vous avez eu la chance de visionner ce documentaire, que pensez-vous de son traitement? Est-ce une représentation réaliste du cosplay? N’hésitez pas à commenter!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s