J’ai lu : Fan et gender studies : la rencontre

En juin dernier, les éditions Téraèdre ont sorti le livre Fan & gender studies : la rencontre. J’ai alors remarqué que l’un des directeurs de ce collectif d’auteurs est nulle autre que Mélanie Bourdaa, qui était également un des membres de l’équipe pédagogique du MOOC « Comprendre le Transmedia Storytelling ». Il me fallait ce livre.

J’ai effectué la commande vers la mi-juillet. Parce qu’il fallait commander ce livre directement d’Europe (alors que j’habite de l’autre côté de l’Atlantique), ce n’est que deux mois plus tard, soit à la mi-septembre, que je le reçois enfin entre mes mains.

Fan & gender studies : la rencontre est le résultat d’un workshop organisé par Mélanie Bourdaa et Arnaud Alessandrin à l’IUT Michel de Montaigne en septembre 2015. Les chercheurs étaient alors invités à faire des liens entre les études sur les fans et celles sur le genre :

Ce croisement entre travaux permettra en outre d’insister sur les enjeux stratégiques et économiques qui marquent la production culturelle actuelle, tels la multiplication des sous-textes (« subtexts »), c’est-à-dire le recours à plusieurs niveaux de lecture — hétéro et homosexuel par exemple — pour maximiser l’audience, ou plus récemment le phénomène du « queerbaiting », qui a favorisé la présence de personnages ou de couples LGBT (Breda, 2017; Bourdaa, 2014; Alessandrin, 2013) dans de nombreux produits médiatiques, là encore pour cibler l’audience et jouer sur les réceptions genrées. (Bourdaa et Alessandrin, p. 17)

Les auteurs (Arnaud Alessandrin, Magali Bigey, Mélanie Bourdaa, Claire Cornillon, Florent Favard, Sébastien François, Éric Maigret, David Peyron, Nelly Quemener et François Ribac) ont l’embarras du choix en termes de sujets : la sexualité de Madonna, la fake geek girl, l’écriture de fanfictions, la visibilité trans dans la culture populaire… Au final, les textes sont rassemblés autour de quatre thèmes : Féminisme(s), stars et réception; Univers, narrations & questions de genre; Pratiques des fans/pratiques genrées; et Questions LGBT & fans. En conclusion, nous retrouvons une entrevue avec Éric Maigret, professeur de sociologie des médias à l’Université Sorbonne Nouvelle. Son passage sur la sociologie de Pierre Bourdieu m’a marquée :

Dire que les gens sont purement et simplement dépossédés dans leurs rapports aux médias, par exemple les fans, ne me satisfaisait pas, cela ne rendait pas compte de la perception que j’avais des usages de la télévision dans les milieux populaires comme celui dont je suis issu, et cela ne permettait pas de comprendre les cultures supposément « moyennes » comme la bande dessinée ou les musiques populaires, que j’appréciais. (Bourdaa et Alessandrin, p. 169-170)

Or, sans vouloir verser dans la flatterie, le texte de Bourdaa (« « The end of Calzona as we know it » : analyse de réception des fans du couple Callie-Arizona dans la série Grey’s Anatomy » ) est parmi mes préférés de ce livre. Non seulement ce texte raconte bien l’évolution des réactions des fans de Calzona avant, pendant et après la diffusion de l’épisode 5 de la saison 9, il fait également état d’une méthodologie ingénieuse : la création d’un compte Tumblr, permettant ainsi d’archiver les posts créés par les fans. Cette méthodologie est aussi utilisée dans la recherche de Florent Favard sur les fans de Fringe (« « Crying, theorizing, swooning » : complexité narrative des séries télévisées et lectures (dé)genrées »). Verrons-nous bientôt d’autres recherches de chercheurs francophones sur l’utilisation de Tumblr? Nous l’espérons bien.

En conclusion, si vous hésitez entre les fans studies et les gender studies, choisissez ce livre! En plus de connaître des chercheurs francophones, vous pourrez aussi constater que ces deux domaines d’études peuvent se croiser et s’inspirer l’un de l’autre, autant dans le choix du sujet que dans les concepts théoriques.

Et si vous avez aimé ma critique et souhaitez encourager moi et les auteurs, vous pouvez vous procurer ce livre via mon lien d’affiliation. Merci!

P.-S. : Peu de temps après la publication de ce billet, j’ai reçu un courriel de Production Rousse, qui m’a envoyé sa vidéo sur sa rencontre avec Mélanie Bourdaa et Arnaud Alessandrin. Si vous avez envie d’en savoir plus sur les fangirls, les fanboys, le trope « Bury Your Gays » et le féminisme de Beyoncé, je vous invite à la visionner 😉

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s