GeekQCon – Comiccon de Québec (2014-)

Comiccon est un nom qui évoque de grands événements attirant des dizaines de milliers de personnes et où les vedettes internationales viennent rencontrer les fans. Cependant, le Comiccon de Québec prouve qu’on peut porter un tel nom et répondre à la demande du public en trouvant sa propre couleur et en demeurant un peu plus local.

Comiccon de Québec

Comiccon de Québec (Québec)

Le Comiccon de Québec se déroule en octobre au Centre des congrès de Québec depuis 2014. C’est une convention qui s’intéresse surtout aux comics, particulièrement aux super-héros, à la science-fiction et aux jeux vidéo. Elle attire 9000 personnes lors de sa première édition en 2014 et le nombre de visiteurs est resté depuis autour de 10 000. Un nombre très appréciable pour l’organisation nous rapporte Jason Rockman, porte-parole de l’événement.

Sa création est plutôt sans histoire. Géré par la même équipe que le Comiccon de Montréal, il n’était au début qu’une autre version plus modeste du même événement. Cependant, son évolution est plutôt intéressante, car en cinq courtes années, les organisateurs ont dû s’adapter pour intéresser un public très différent.

Comme la version montréalaise, le Comiccon de Québec proposait au début plusieurs vedettes de cinéma, de télévision et de la bande dessinée. Or, les gens ne semblaient pas se ruer vers elles. En 2016, le responsable de la communication Cliff Caporale relevait que « les choses qui fonctionnent très bien à Québec sont liées aux jeux vidéo et à tout ce qui touche les costumes. La grande salle de conférence, qui était vide lors des conférences, débordait durant la parade des costumes ». Il ajoute que les gens semblent timides d’aller vers les grandes vedettes internationales et qu’elles attirent beaucoup moins le public qu’ailleurs.

Jason Rockman explique que les organisateurs se sont aperçus assez rapidement d’un intérêt marqué pour la costumade à Québec, plus que dans les autres villes. « Le cosplay est vraiment impressionnant ici! » ajoute-t-il. Ils ont dû alors changer d’approche en mettant plus l’accent sur la costumade et moins sur les gros noms. Selon le porte-parole, le Comiccon de Québec est axé plus « sur l’événement lui-même, la célébration des super-héros ». Parmi les activités de la programmation de 2018 qui témoignent de ce changement, on peut noter la visite des groupes de cosplay Forteresse Impériale du Québec (501e Légion) et Vikings Cosplay Québec en plus de la traditionnelle mascarade. Il y a toujours présence d’un petit nombre de vedettes, mais elles ne sont plus la priorité. Le reste des activités proposées demeure classique : jeux vidéo, jeux de table, concert d’un orchestre consacré à la musique de jeu vidéo et salle marchande.

L’événement est aussi plus francophone que les autres Comiccon du pays et une des grandes priorités est de présenter des invités plus locaux. C’est le cas depuis ses débuts avec des artistes de différents horizons : jeux vidéo, bande dessinée, cosplay, télévision, etc. La costumadière Marie-Claude Bourbonnais est d’ailleurs une habituée de l’événement depuis 2014. En 2015, Cliff Caporale exprimait déjà le souhait qu’il y ait plus de comédiens québécois parmi les invités, chose difficile d’après lui à cause des horaires de tournage. Les organisateurs se dirigent aussi vers un événement plus familial avec des prix abordables et des activités de costumes et de maquillage réservées aux enfants.

Bref, tranquillement, au fil des ans et des expériences, le Comiccon de Québec semble trouver sa propre direction, ce qui lui permettra de se démarquer en partie de sa grande sœur montréalaise et de présenter une expérience différente qui correspond à son ambiance et à son public différents.

Pour en savoir plus sur le projet GeekQCon

GeekQCon – Introduction aux conventions
GeekQCon – Geekulture Lanaudière (2017-)
GeekQCon – SagGeek (2016-)
GeekQCon – Otakuthon (2006-)
GeekQCon – Animara Con (2014-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *