GeekQCon – Shawicon (2016-)

Créer un événement à partir de rien est un exploit en soi, mais il est possible de réaliser une convention en s’alliant à un autre événement. En 2015, Shawinigan a son propre festival de bandes dessinées, soit le Festival interglacial de la BD et des univers givrés. Créé par Culture Shawinigan, un organisme à but non lucratif, cet événement invite les visiteurs à rencontrer des auteurs de BD en plein février. Suite au succès de la première édition avec plus de 3200 participants, Culture Shawinigan renouvelle l’expérience en ajoutant un nouveau volet : Shawicon. Shawicon

Shawicon (Shawinigan)

Cette convention est avant tout l’idée de Nino Mancuso, qui avait participé à la première édition du Festival interglacial de la BD et des univers givrés. Il a partagé cette idée à Bryan Perro, directeur général et artistique de Culture Shawinigan, qui a été séduit par l’une des valeurs prônées par Shawicon : la mise en valeur de la culture québécoise.

Cette valeur se reflète entre autres dans le choix des invités. Pour la première édition, qui a eu lieu les 13 et 14 février à l’Auberge Gouverneur Shawinigan, les lutteurs Rougeau ainsi que les comédiens de la série télévisée Les Invincibles faisaient partie des invités. En entrevue pour L’Hebdo du Saint-Maurice, M. Mancuso explique ces choix : « Ce que fait « Comic Con », c’est d’aller chercher la plupart de leurs artistes, auteurs, dessinateurs, bédéistes à l’international, des Américains. Nous, ce qu’on veut faire, c’est vraiment avec la culture populaire québécoise. Aller chercher et promouvoir nos talents. »

L’équipe d’organisation avait une attente de 1000 visiteurs pour la fin de semaine; environ 700 personnes se sont présentées samedi, pour un total de 900 personnes selon M. Mansuco. Motivée, l’équipe pouvait se lancer dans l’organisation d’une deuxième édition. La deuxième édition du Shawicon, qui a eu lieu les 11 et 12 février 2017, se déroulait au Digihub de Shawinigan, dans un décor hyperfuturiste, d’après les dires de M. Mancuso. Malgré une publicité non adaptée pour le web, l’événement a réussi à attirer 1200 personnes, notamment grâce à la présence annoncée de Claude Legault pour la future bande dessinée de Dans une galaxie près de chez vous.

L’édition suivante, qui a eu lieu les 10 et 11 février 2018, a été l’occasion de réunir trois vedettes du film Slap Shot, le temps d’une conférence. Or, les artistes québécois continuent à occuper une place de choix « avec la présence de l’humoriste François Pérusse, qui est venu raconter son parcours samedi, tout comme l’ex-lutteur de la WWF Raymond Rougeau. Dimanche, les visiteurs ont eu droit à une conférence de Pierre Huet, ancien rédacteur en chef du magazine humoristique Croc. » Résultat : le nombre de visiteurs a augmenté à 1350.

Pour l’édition 2019, M. Mancuso vise 1600 visiteurs, avec des invités pour tous les goûts : l’animateur techno Denis Talbot, l’humoriste Jean-Thomas Jobin, l’acteur Gerald Home (Star Wars), l’ex-lutteur Road Warrior Animal et Dan le cowboy. De plus, le jour précédant la convention (1er février), des groupes scolaires sont conviés à une journée spéciale alors que l’accès aux activités leur sera gratuit. Non seulement la culture populaire québécoise est mise en valeur, elle se veut également accessible à toute la famille :

«On voulait lancer le message que le Shawicon n’est pas seulement pour les geeks, mais aussi pour toute la famille. J’ai créé cet événement avant tout pour notre ville, pour que les Shawiniganais soient fiers. Je veux que Shawinigan rayonne et que les gens d’ailleurs voient qu’ici on se démarque dans plusieurs domaines», commente Nino Mancuso.

Pour en savoir plus sur le projet GeekQCon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *